Kay Fanm travaille au développement d’un programme de bourses d’étude pour les jeunes filles et adolescentes victimes de violence sexuelles. Suite à de telles agressions, ces enfants sont souvent mis à la porte de la maison familiale avec un nouveau-né à leur charge, ce qui assombrit leurs perspectives d’avenir. Pour celles qui sont en domesticité, la plupart sont jetées à la rue par les familles-patrons dès que la nouvelle de leur grossesse est connue alors que ce sont souvent les hommes de ces familles qui sont à l’origine de leur état.

17 jeunes ont déjà bénéficié cette année du support  de Kay Fanm dans le cadre d’un programme de formation professionnelle orienté vers les métiers de la construction, en partenariat avec les Salésiens/OPEPB et Terre des Hommes Suisse.

L’objectif visé par Kay Fanm est de contribuer à la réhabilitation sociale des jeunes filles et adolescentes victimes de violence sexuelles en permettant à 60 filles/an d’atteindre un niveau d’étude plus avancé.

Kay Fanm estime que cet appui devrait faciliter leur intégration au marché du travail dans des conditions plus dignes.

Guerty Aimé