12 janvier : une décennie de commémorations féministes

En raison de la pandémie covid-19, la plupart des commémorations du séisme du 12 janvier 2010 se feront en ligne cette année pour protéger la santé de toutes et tous. Kay Fanm sera entre autres branché sur l’émission spéciale Vivre ici organisée par FOKAL à 4:53 PM aujourd’hui. Voici des extraits de textes lus, de vidéos présentées et de photos souvenirs d’une décennie de commémorations féministes entourant les événements tragiques du 12 janvier 2010.

La cofondatrice de Kay Fanm Magalie Marcelin, avocate et militante féministe, est décédée le 12 janvier 2010.

8 mars 2010

Cérémonie hommage de la CONAP aux féministes disparues avec des délégations de féministes de toutes les Amériques

Engagement, solidarité et résistance soudent le cercle des féministes. Il ne rompra pas !

Angajman, solidarité ak rezistans soude wonn feminis la. Li p ap kase !

Anne-Marie Coriolan (SOFA), Magalie Marcelin (Kay Fanm), Myriam Merlet (EnfoFanm), femmes vaillantes, c’est autour de vous que nous mêlons nos larmes, unissons nos voix et nos pensées encore et toujours rebelles, car nous voulons continuer à rêver Haïti ; Une Haïti belle, socialement juste, souveraine, telle que vous la projetiez. Le cercle que nous formons ne rompra pas, malgré les secousses de toute sorte. Ce cercle, nous l’agrandissons pour accueillir les milliers de femmes fauchées en même temps que vous, en particulier celles qui, d’une manière ou d’une autre, ont contribué au mouvement des femmes haïtiennes.

Hommage le 8 mars 2010 par Maïlé Alphonse à sa mère Magalie Marcelin, cofondatrice de Kay Fanm décédée le 12 janvier 2010


12 janvier 2011

Kay Fanm inaugure les commémorations du séisme en organisant un pèlerinage sur six lieux symboliques

Pour une Haïti debout dans sa dignité retrouvée !

Kay Fanm

En présence de :
CONAP (Coordination nationale de plaidoyer pour les droits des femmes)
Kay Fanm – en mémoire de Magalie Marcelin cofondatrice et dirigeante de l’organisation 
EnfoFanm, en mémoire de Myriam Merlet, Mireille Neptune-Anglade, Gina Porcéna, Marie-Michelle Gaspard
SOFA (Solidarite Fanm Ayisyèn), en mémoire d’Anne-Marie Coriolan (cofondatrice de l’organisation), Bernadine Bourdeau et Myrlande Dorvilus
Ministère à la Condition féminine, en mémoire de Myrna Narcisse-Théodore, Directrice générale
École des infirmières et sages-femmes, en mémoire des étudiantes et de leurs professeur.e.s

La commémoration du 12 janvier est une occasion de réfléchir sur notre devenir, sur les voies et moyens pour créer un cadre permettant de réunir les conditions nécessaires à une véritable reconstruction nationale, centrée sur les intérêts des populations. Kay Fanm salue le courage des populations face à cette terrible épreuve, les communautés directement frappées par le séisme à Petit-Goâve, Grand-Goâve, Léogane, Jacmel et dans la région métropolitaine de Port-au-Prince, ainsi qu’aux communautés des autres régions affectées par les contrecoups du séisme et qui ont généreusement accueilli les personnes déplacées. 

Kay Fanm salue également le dévouement et la solidarité en Haïti et à travers le monde. 


Parc de Martissant, 12 janvier 2012

De 2012 à 2020, Kay Fanm et SOFA s’associent pour organiser des commémorations féministes. Les féministes commémorent aussi conjointement le 12 janvier avec la FOKAL, au mémorial du Parc de Martissant où un espace est dédié aux féministes disparues. 


12 janvier 2012 et 2013

Cérémonie commémorative de Kay Fanm et SOFA, 12 janvier 2012

Moments de partage entre les féministes, les enfants des disparues, les allié.e.s du mouvement par des témoignages, des lecture de textes ou des chansons engagées

Le temps passe, mais les blessures sont encore vives. Nous nous retrouvons pour souligner ensemble que : nous n’oublions pas les personnes disparues; nous ne sommes pas indifférentes au sort de celles et de ceux qui sont contraint-e-s de vivre dans l’indignité des camps de personnes déplacées. Nous nous retrouvons pour redire notre désir de voir enfin fleurir la vie sur la terre d’Haïti.


12 janvier 2014

Hommage aux trois grandes dirigeantes féministes disparues, Myriam, Magalie et Anne-Marie, à la CONAP le 12 janvier 2014.

La réalisatrice Rachel Magloire produit « Ayibobo pour feminis ki tonbe yo », une courte vidéo en hommage aux trois leaders disparues : Anne-Marie Coriolan, Magalie Marcelin, Myriam Merlet

Tant et aussi longtemps que des femmes porteront les idéaux du féminisme en Haïti, tant et aussi longtemps que des femmes s’élèveront pour combattre les discriminations et les inégalités, le mouvement sera toujours vivant. […] Commémorer le 12 janvier, c’est une manière d’attester de notre indéfectible engagement dans la promotion et la défense des droits des femmes, la solidarité avec les organisations citoyennes et le mouvement populaire, en vue de construire une Haïti respectueuse des droits humains. 

Anne Marie, konviksyon w nan edikasyon ak fòmasyon ede lit fanm nan. Magalie, angouman ou nan Tribinal senbolik 1997 la, te ban nou anpil fòs pou nou kontinye akonpaye fanm nan tout sikonskripsyon yo, yon fason pou pawòl fanm yo te kapab pale. Myriam, ou t ap reflechi, pwodui anpil lide sou kesyon egalite fanm/gason nan kad plan egalite fanm/gason ou t ap travay nan Ministè Fanm nan. Nou kontinye travay ou a. Travay nou 3 te fè a, jouk kounye a kontinye sèvi nan batay pou chanje kad jiridik la nan enterè fanm yo ak pou transfòme sosyete a.

Magalie Marcelin se ma komè. Ou pa ka renme yon peyi si ou pa konn mache ladan. Se li ki montre m mache nan peyi a.

Michaëlle Jean, 12 janvier 2014

12 janvier 2015

Portraits de femmes et témoignages sur des moments marquants du mouvement féministe depuis 1986

Pour ne pas laisser sombrer dans l’indifférence et l’oubli une date hautement symbolique de notre histoire. Pour témoigner de notre souci pour les familles des personnes disparues, en particulier les enfants de nos sœurs. Pour saluer la mémoire des femmes qui ont contribué à construire le mouvement des femmes haïtiennes. Pour rendre particulièrement hommage aux féministes disparues. Pour attester de notre indéfectible engagement dans la construction d’une Haïti respectueuse des valeurs de droits humains.

La lutte des femmes transfigurera nos sociétés ! 

Batay fanm ap chanje kondisyon fanm!


12 janvier 2016

Retour sur le sens et la portée des commémorations du 12 janvier

La commémoration du 12 janvier est pour nous, féministes haïtiennes, une occasion de : 

  • Témoigner de notre sollicitude pour toutes les familles dont les vies ont été chambardées, qui se sont retrouvées dans la précarité ou une plus grande vulnérabilité
  • Souligner que les mesures essentielles n’ont pas été prises pour faire face adéquatement à une nouvelle catastrophe. Nous songeons surtout aux enfants, à qui l’on n’a pas appris comment réagir en cas de séisme; aux populations des bidonvilles, prisonnières de la vulnérabilité extrême de leur milieu de résidence; aux familles vivant dans des habitations rafistolées ou construites sans normes
  • Exprimer, encore une fois, notre indignation pour le traitement réservé aux centaines de familles déplacées
  • Demander des comptes, à la communauté internationale et aux responsables étatiques, sur la reconstruction
  • Rendre hommage au travail de toutes celles et tous ceux qui se mobilisent pour le respect du droit au logement, contribuent à l’éducation en matière de risques et désastres, s’adonnent au devoir de mémoire
  • Saluer la résistance multiforme du peuple haïtien qui, malgré son dénuement, continue à se battre pour que vive la vie

12 janvier 2017

Au mémorial du Parc de Martissant, FOKAL inaugure une exposition consacrée au mouvement féministe haïtien et qui rend hommage aux leaders féministes disparues

La commémoration du 12 janvier est à la fois un moment de tristesse et de grand réconfort. Tristesse de savoir que certaines voix féministes ne résonneront plus; Tristesse ressentie pour les autres disparitions qui ont clairsemé le rang des féministes, en particulier celles de Jesi Chancy-Manigat et de Nicole Magloire. Mais la commémoration est aussi un moment de réconfort. Réconfort de voir que nous ne laissons pas sombrer dans l’oubli ce drame qui a fauché des milliers de personnes et dévasté la vie de centaines de familles survivantes. Réconfort de partager ensemble, dans un lieu plein de beauté et de sérénité, un moment de recueillement en toute dignité, en célébrant la vie pour justement garder l’espoir, malgré les horizons incertains.

Commémorer est un réconfort, Danièle Magloire, Kay Fanm

Anne Marie Coriolan, Magalie Marcelin, Myriam Merlet et toutes les autres disparues qui étaient engagées dans la cause des femmes. Votre mémoire est vivante dans nos choix, nos actions et nos comportements. La démocratie appelle au respect des femmes et de leurs droits ! Leurs droits, entre autres, de se regrouper dans leur pluralité et leur diversité. Le souvenir est le parfum de l’âme, écrivait Georges Sand. C’est vrai qu’il est de ces senteurs qui ne vous abandonnent jamais ! 

Souvenir vivant des féministes disparues, Marie-Frantz Joachim, SOFA

Hommage à Magalie Martcelin le 3 avril 2017 à Petite Rivière de Nippes par RAFANIP dans le cadre de la journée nationale du mouvement des femmes haïtiennes


12 janvier 2018

Medam fanm yo ! C’est ainsi que la population a nommé les féministes qui, à la chute de la dictature des Duvalier en 1986, ont repris le flambeau de la lutte pour le respect des droits humains des femmes. Medam fanm yo, ces dames qui défendent la cause des femmes. Anne-Marie Coriolan, Magalie Marcelin et Myriam Merlet étaient des figures de proue de ce mouvement. Medam fanm yo, ont été et sont de tous les combats pour la construction d’une démocratie inclusive, pour la justice sociale. Les chansons de Manno Charlemagne ont accompagné cette quête citoyenne. Mèsi Manno, pou tout chante patriyotik ou ofri peyi a. Mèsi pou chante ki rann omaj bay manzè Defile ak lit fanm yo. 


12 janvier 2019

Le contexte sociopolitique ne permet pas d’organiser de manifestation publique.


12 janvier 2020

Hommage aux luttes féministes haïtiennes

Les féministes rendent hommage à trois femmes vaillantes :
Marie-Laurence Jocelyn-Lassègue (Fanm Yo La)
Marie-Guyrleine Justin (REFRAKA)
Sabine Manigat (féministe indépendante)

De gauche à droite, Sabine Manigat, Marie-Laurence Jocelyn-Lassègue et Marie-Guerleine Justin

C’est encore la vie qui guide nos mains vers les plus jeunes, pour la reprise du flambeau de la cause pour le respect des droits humains et des droits spécifiques des femmes ; pour préserver et enrichir notre matrimoine. Dix ans, c’est une distance raisonnable pour produire une réflexion nouvelle sur comment le séisme a bouleversé notre vie de peuple, engendré diverses mutations. Dix ans, c’est le temps de se redresser, pour de bon, pour nous atteler nous-mêmes à réinventer notre avenir. 

Retisser le fil de la vie, Danièle Magloire, Kay Fanm

Ce mouvement à l’encontre des autres mouvements féministes contribue énormément à l’identification des réalités nationales qui font problème, comme par exemple, les violences faites aux femmes et aux filles, la participation politique, l’impunité, la souveraineté nationale et la lutte contre l’obscurantisme. 

Perspectives du mouvement féministe, Sabine Lamour, SOFA

Entrevue avec Magalie Marcelin et Marie Laurence Jocelyn-Lassègue sur Radio Haïti en 1997.

Certaines leaders féministes de Kay Fanm et SOFA lors de l’événement commémoratif le 12 janvier 2020.


Cérémonie du 25 novembre 2020

Deklarasyon òganizasyon feminis yo nan okazyon 25 novanm – Jounen entènasyonal kont vyolans sou fanm

FRANÇAIS | Déclaration des organisations féministes à l’occasion du 25 novembre – Journée internationale de lutte contre les violences envers les femmes

Pòtoprens, Ayiti

Divès òganizasyon feminis nan Pòtoprens chwazi ane sa a pou yo komemore ansanm dat 25 novanm nan sou tèm feminisid la. Demach sila fèt nan lide pou fè konprann enterè kòz n ap defann nan genyen pou sosyete a. Se nan lide pou reafime dwa fondalnatal nou genyen pou viv epi pou diyite nou respekte. Se nan lide pou redi nou derefize karebare zafè krim ak ensekirite k ap fè sosyete nou an pèdi sou imanite li. 

Lire la suite


L’arrêté nommant les membres du CEP est inconstitutionnel et illégal

Nous, organisations signataires de la présente déclaration, dénonçons la publication dans le journal officiel Le Moniteur, en date du 18 septembre 2020, de l’arrêté présidentiel nommant les nouveaux membres du Conseil Électoral Provisoire (CEP), en violation de la Constitution et sans aucun accord politique pourtant indispensable pour garantir la légitimité et la crédibilité du Conseil ainsi que son indépendance.

Lire la suite


Denonse agresè yo, kèlkanswa pozisyon yo nan sosyete a!

FRANÇAIS | Nommer les agresseurs quelle que soit leur position!
ENGLISH | Name the aggressors whatever their position!

Lit feminis yo pèmèt leve vwal sou koze vyolans sou fanm nan. Pou eseye mete baboukèt, atak pa sispann fèt sou òganizasyon feminis k ap defann kòz la, epi sou fanm ki oze denonse zak vyolans yo sibi. Atak sa yo patikilyèman fewòs lè denonsyasyon yo konsène yon nèg ki nan pozisyon pouvwa.

Lire la suite