Prise en charge des violences spécifiques envers les femmes – 2020 (janvier-juin)

Voici les statistiques des nouvelles prises en charge des violences spécifiques envers les femmes à Kay Fanm pour la période de janvier à juin 2020.

En raison de la crise sanitaire de Covid-19, Kay Fanm a dû fermer entre mars et mai 2020. Des dispositions ont toutefois été prises pour continuer à porter assistance aux femmes et filles violentées.

De janvier à juin 2020, Kay Fanm a enregistré 117 cas de violence

  • 5% de fillettes (0-13 ans)
  • 5% d’adolescentes (14-17 ans)
  • 3% de jeunes (18-25 ans)
  • 87% de femmes adultes (26 ans et plus)
    Les agressions recensées sont des violences physiques, psychologiques et sexuelles.

Agressions physiques : 52% des cas
Bastonnades, sévices corporelles, blessures à l’arme blanche.
Principalement des violences conjugales, incluant des cas liés au confinement.

Agressions psychologiques : 39% des cas
Principalement des violences conjugales.

Agressions sexuelles : 9% des cas
Viols individuels et collectifs, inceste.
Principalement des viols individuels sur mineures.

Selon leurs besoins, les survivantes des agressions ont bénéficié des services suivants :
Soins médicaux (dans les cas de viol, prévention des maladies sexuellement transmissibles et des grossesses forcées) et obtention de certificats médicaux pour coups et blessures et pour viol; Soins psychologiques (thérapie individuelle et de groupe) ; Séances de dévictimisation ; Hébergement de mineures ; Médiation familiale ; Assistance juridique.

Soti Janvye rive Jwen, Kay Fanm te resevwa 117 ka vyolans. Kay Fanm ap fonksyone 2 kote ak 8 anplwaye pèmanan e 4…

Posted by Kay Fanm on Thursday, September 17, 2020