Après la lettre ouverte de Kay Fanm (plus d’info en cliquant ici) et celle de la CONAP, le mouvement d’opposition à la fermeture annoncée du Ministère à la condition féminine et aux droits des femmes en Haïti prend de l’ampleur de jour en jour. Dernier en lice, l’organisme MOUFHED donne son appuie à cette levée de boucliers dans leur dernier communiqué de presse (disponible seulement en créole).