Communiqué du 23 mai 2011

La Commission interaméricaine des droits de l’Homme (CIDH) donne suite à la requête du Collectif contre l’impunité  et enjoint l’État haïtien à enquêter et poursuivre les crimes commis sous le régime de l’ex dictateur Jean-Claude Duvalier

Point focal : Centre œcuménique des droits humains (CEDH)  –  cedh@cedh-haiti.org 

Ce 17 mai 2011, la  Commission inter-américaine des droits de l’Homme (CIDH) a formellement donné suite à l’audience du 28 mars écoulé accordée au Collectif contre l’impunité réunissant  des plaignants-es, contre l’ex dictateur Jean-Claude Duvalier et consorts, et des organisations de  défense des  droits   humains  (Centre  œcuménique  des  droits  humains – CEDH, Kay   Fanm – La  maison des femmes, Mouvement des femmes haïtiennes pour l’éducation et le développement – MOUFHED, Réseau National de Défense des droits humains  – RNDDH).

L’Etat haïtien, qui était présent à cette audience par l’entremise du Ministère de la justice, avait exprimé sa volonté de juger les violations des droits humains en question et sollicité l’appui technique de la CIDH.

La  Commission est,   avec la  Cour  interaméricaine  des droits   de   l’Homme,   l’un des deux  organismes   de   protection  des  droits humains  de   l’Organisation   des  États   américains   (OEA).  Créée en 1959, la CIDH  vérifie l’accord du droit de chaque  État avec la Convention américaine des droits de l’Homme, dite « Pacte de San Jose de Costa Rica » ; Convention à laquelle Haïti a adhéré le 14 septembre 1977.